vendredi 18 mai 2012

Yoga des voyelles - été 2012

L'air du temps

En ces temps de remous intenses, qui se manifestent aussi bien sur le plan planétaire qu'à l'échelle locale, je ressens plus que jamais l'importance de veiller à mon état d'être personnel.

Trouver l'équilibre, rester informée - ne pas jouer à l'autruche ! - tout en préservant ma paix intérieure, celle qui me permet de rester en contact avec mon ressenti et d'agir en accord avec mes choix profonds.

Je navigue entre le maintien de ma fréquence vibratoire grâce à tous les outils à ma disposition et la chasse aux pensées toxiques : non, je ne me laisserai pas effrayer par ce qui ressemble à une dérive fasciste de ce côté-ci de l'Atlantique, et non, je ne tomberai pas non plus dans la révolte bête et brutale.

Je ne m'emballerai pas trop vite non plus pour les nouvelles qui m'arrivent de France - mais je m'autorise toutefois à les trouver plutôt réjouissantes ! Entre mes deux patries aussi, j'essaye de trouver une forme d'équilibre.

Et dans tout ça je fais des sons, et je respire - inspire 3e œil, expire cœur - chaque fois que j'y pense. Et je fais des mouvements de Brain Gym®, et je respire encore. Surtout, surtout, je respire. 

Nouveau cours  

Si vous voulez venir faire des sons et respirer avec moi , je vous propose désormais deux rendez-vous hebdomadaires : un nouveau le mardi soir dans Villeray (à partir du 29 mai), et toujours le samedi matin dans le Mile-End (à partir du 2 juin). 

Les spéciaux du printemps se sont métamorphosés en spéciaux de l'été. Pour les nouveaux, le cours d’essai est toujours gratuit. Et pour les anciens : invitez un(e) ami(e) et le cours sera gratuit pour vous deux !

Pour le contenu du cours, cliquez ici.
Pour les infos pratiques (dates, horaires, tarifs), cliquez ici.
Les inscriptions sont possible en tous temps.

Au plaisir de vous retrouver bientôt !
Anna

On ne change pas les choses en se battant contre la réalité existante.
Pour changer quelque chose, construisez un nouveau modèle
qui rend caduque le modèle existant. Buckminster Fuller

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire