vendredi 7 mars 2014

La voix, reflet de notre âme

Notre voix est un merveilleux baromètre : elle peut nous donner une foule d'informations sur nous-même. La preuve ? Laissez-moi vous raconter.

Cela fait bientôt 18 ans que mes journées commencent par le chant des voyelles, cette série de 8 sons vocaliques, que je laisse résonner en moi sur toute la durée d'un souffle, entre 4 et 9 fois chacun. 

Certains jours, les sons sortent avec facilité, durent et vibrent de façon plus ou moins égale; je remarque parfois de petites variations dans ma forme physique, mais à part ça il n'y a rien à signaler. 

D'autres fois, je me lance pour le premier son – le A – et je me transforme en grenouille enrhumée !... ça sort difficilement, c'est tout tremblotant, et ça s'arrête très vite.

Au début, je me précipitais sur mon livre du Yoga des voyelles, pour lire les caractéristiques du A. Aujourd’hui, grâce à l'expérience, je me souviens tout de suite que le A, c'est le son qui sert à prendre possession de ma « maison ». À affirmer ma présence dans mon corps. À montrer que je suis « toute là ». 

J'ai aussi fini par remarquer que les matins où le A me cause de la misère, ce sont souvent des jours où j'ai prévu de faire quelque chose qui me pèse... que je ne suis pas sûre de vouloir faire... que j'ai peur de ne pas réussir... Bref, ce sont des journées où une partie de moi préfèrerait ne pas être là ! 

Alors je respire un bon coup, je m'ancre de nouveau dans mon bassin, je relâche mes épaules, je desserre les dents – bref, je passe à l'action pour rendre mon corps disponible, et ce faisant, je reviens inévitablement dans le moment présent

J'agis sur ce qui se passe ici et maintenant, pour aider ma voix à se frayer un chemin. Je me concentre sur cette action très concrète, et j'influence ainsi mon état physique, mon état d'âme, mon état d'être. 

Je continue mes sons avec toute la détermination dont je suis capable, en m'accueillant dans les circonstances du jour. Je complète avec des mouvements doux qui viennent appuyer le travail des sons, et à la fin de ma pratique, mes pensées se sont éclaircies, et j'envisage ma journée avec beaucoup plus de sérénité. 

Il arrive même que mon regard plus calme me permette de voir que ce n'est pas le bon moment pour faire cet appel. Ou que ce n'est pas à moi d'accomplir cette tâche : il vaut mieux que je la délègue, et je sais exactement à qui le demander.

Bref, ce "A" défaillant m'a été très utile ! 

Chacune des voyelles peut jouer ce rôle, en nous aidant à comprendre ce qui nous pose des difficultés dans notre vie, ce qui nous fait réagir, ce qui manque de fluidité en nous – et en nous offrant un champ d'action dans lequel nous pouvons nous sentir en sécurité. 

En travaillant sur la qualité de nos voyelles ou la position de notre corps, nous préparons le terrain pour apporter des changements dans notre vie.

Je me considère très chanceuse de pouvoir utiliser tous les jours cet extraordinaire outil de transformation et de croissance, et je me sens encore plus heureuse de le partager avec vous.


Illustrations tirés du Yoga des voyelleséditions Gaiayoga (disponible lors des ateliers)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire